25e anniversaire: Souvenirs de Mme. Michalk, résidente



Entretien avec Mme Michalk – résidente

Mme Michalk habite au Marronnier depuis juin 2004. Auparavant, elle restait à Laval. Peu de temps après le décès de son mari, elle a décidé de rester près des ses filles, à Laval en choisissant le Marronnier. Elle ne regrette pas sa décision.

À cette époque, il n'y avait que les phases A et B. Les bureaux administratifs ainsi que la salle de spectacle et les salles de loisirs étaient logées dans les locaux actuels près de l’Atrium. Il y avait peu de services comparativement à aujourd’hui. Il lui semble aussi que dans la population des résidents, il y avait plus de femmes que d’hommes, plus de gens malades et plus âgés donc moins autonomes et très peu de couples. Les changements de population ont commencé vers 2008 avec la construction de l’Aile C : augmentation du nombre de couples; arrivée de gens moins âgés et plus autonomes; augmentation du nombre de résidents issus d’autres langues et d’autres cultures.

Mme Michalk, affirme que les conditions de vie et l’ambiance de la Maison n’ont jamais cessé de s’améliorer depuis qu’elle est ici. Elle note par contre l’existence de clans qui heureusement n’affecte en rien l’atmosphère. Elle se dit encore très heureuse d’être ici et n’hésite pas à recommander cette ressource.


Entrevue et texte le 03 mars 2020 Gilles David

1500, Montée Monette, Laval

H7M 5C9

(514) 858-1500

Le Marronnier, c’est d’abord une histoire de famille. Un grand projet familial qui prend racine dans ce désir d’offrir un environnement humain, sécuritaire et chaleureux, où chaque résident se sent comme à la maison.