LA TECHNOLOGIE : UN INCONTOURNABLE POUR BRISER L'ISOLEMENT

Si certains aînés étaient réticents à l’idée d’utiliser des téléphones intelligents et des tablettes, la pandémie a inévitablement changé leur rapport à la technologie. Loin de leurs proches et de leurs voisins pendant des mois, les résident.e.s de maisons comme le Marronnier ont profité des mesures mises en place pour apprivoiser ces outils, qui se sont avérés très utiles pour briser leur isolement.


Qu’en reste-t-il aujourd’hui? La technologie connaît un engouement qui ne se dément pas. On peut assurément affirmer qu’elle est là pour rester dans le quotidien des aînés!


Voir ses proches malgré la distance


De mars à mai 2020, c’est le confinement : visites non autorisées, même pour les proches aidants. Dès le début de la pandémie, le personnel des résidences pour personnes âgées tente de trouver des moyens de contrer l’isolement dans lequel se retrouvent leurs résident.e.s. « On a élaboré un service d’appels avec des tablettes électroniques », raconte Catherine Ladouceur, responsable des communications au Marronnier. « On prenait rendez-vous avec la famille, on entrait dans les appartements avec une tablette, et le résident ou la résidente pouvait parler à ses proches. On revenait une fois l’appel terminé. On pouvait faire 50 appels par jour. Il y en avait qui pleuraient; c’était vraiment très touchant. »



Ces appels ne font pas que du bien à la personne confinée dans son appartement : tous les proches en bénéficient. « Beaucoup étaient très inquiets. Voir que leur parent se portait bien, prenait la peine de s’habiller et continuait de prendre soin de lui, ça les rassurait beaucoup. L’effet était vraiment plus fort qu’avec un simple appel téléphonique », poursuit-elle. Plusieurs familles offrent une tablette à leurs proches en résidence. Résultat, les aînés apprivoisent rapidement ce nouvel outil et sont aujourd’hui très heureux de s’en servir! Même si les visiteurs sont de nouveau les bienvenus, les appels en ligne leur permettent de voir leurs proches beaucoup plus souvent qu’avant.


Passer de la table de bridge aux jeux en ligne


Plusieurs aînés ont une riche vie sociale grâce à leurs activités, que ce soit la pétanque, les jeux de cartes ou la danse. Pendant la pandémie, plusieurs troquent les rencontres en présentiel contre les rencontres virtuelles, se retrouvant en groupe pour s’adonner à des jeux en ligne. Au bout de leur tablette électronique, tous les contacts sont permis, tant avec leurs voisins de la résidence qu’avec leurs amis demeurant à l’extérieur!



Pour tromper l’ennui, plusieurs jeux en ligne gratuits connaissent un succès auprès de nos résident.e.s pendant la pandémie. Parmi eux, on retrouve des classiques comme le Scrabble, le Skip Bo et les casse-têtes (grâce à l’application Puzzle Crown), ainsi qu’une panoplie de jeux offerte sur le site québécois JeuxID.


Diffuser de l’information en direct dans toute la résidence


Pour joindre tous les locataires de la résidence quotidiennement et leur transmettre l’information sur l’évolution de la situation au sein du Marronnier, les employés mettent au point un système de transmission en direct dans tous les appartements.



« On a équipé notre salle de spectacle pour que tout le monde puisse nous voir en temps réel sur son téléviseur. La direction s’adressait aux résidents tous les jours pour les tenir au courant de ce qui se passait. Cette mesure a permis de sécuriser notre monde, et maintenant, on a tout l’équipement nécessaire pour continuer à communiquer en direct.


On peut aussi diffuser les spectacles qui sont présentés dans la salle pour que tout le monde puisse y assister sans même quitter son appartement. »


Des cours de tablette qui gagnent en popularité


L’effet bien réel de la pandémie sur l’utilisation de la technologie n’est pas prêt de s’essouffler. Selon l'enquête NETendances rendue publique par l'Académie de la transformation numérique (ATN), 74 % de la population de 65 ans ou plus a navigué sur le Web au moins une fois par jour en 2020, comparativement à 62 % en 2019. Les appels vidéo sont aussi passés de 23 % à 36 %. Comment cela se traduit-il au Marronnier?

« On offre des cours de tablette, et les inscriptions ont explosé. En ce moment, les cours sont offerts quatre jours par semaine, de 9 h à 16 h, à raison de trois cours par jour. Il y en a pour débutants, intermédiaires et avancés. Ce cours n’a jamais été aussi populaire! Force est d’admettre que la tablette est maintenant bien intégrée à leur vie et que les gens veulent continuer à s’en servir », avance Mme Ladouceur.

Créer une nouvelle application Web pour le Marronnier


La pandémie a eu pour effet de briser l’isolement numérique des aînés. Ils sont d’ailleurs nombreux à affirmer que la technologie est plus simple qu’ils le pensaient. Devant cet enthousiasme, le Marronnier travaille à mettre au point une application Web qui simplifiera la vie des résidents et des résidentes et qui contribuera à diminuer l’utilisation du papier dans l’entreprise. « Cette application sera en ligne directement sur notre site Web, et nos résidents pourront y retrouver notre journal hebdomadaire ainsi que le calendrier des activités quotidiennes. » Cet outil devrait voir le jour dans les prochains mois.


Vous pourriez aussi aimer :