« J'accuse ! » Extrait de livre ludique et touchant

1…*J’AC-CU-SE !...; oui…, moi…JAC-QUES…j’accuse !… Sous-titre…; Le COULOIR du…BONHEUR…

Par Jacques Lagarde-Boileau, résident du Marronnier

Un p’tit mot…de RECONNAISSANCE---forcée…, avant d’m’en aller…

C’t’en plein ça, j’ACCUSE les trop grandes marques d’amitié, venant surtout du personnel de la BIBLIOTHÈQUE…, de L’INFIRMERIE…, de l’ACCUEIL…, de l’ADMINISTRATION…, de la LOCATION…, du bureau des CANTATRICES…, sans oublier Tina…, ainsi que les employées en…BLEU…, et les résidents…du F…du E…du…, et de toutes les autres lettres…; S…V…W…R…; de A à Z… « Bâtissez d’autres phases…, Messieurs les Proprios…; face à mon appartement…, un joli boisé (quand même reposant, et agréable à nos yeux…, pourrait être acheté, et déboisé…; pour les phases…G…H…; la clôture à enlever ? Le Québécois nantais Michaël va arranger…ça…; heille, je suis MAZO ! »…

« Ça n’a aucun bon sens; faut arrêter ça…, sur le champ (et dans maison)!»…;


LÂCHEZ-MOI UN p’tit peu, tabarnouche !... « SVP…; FAUT que j’QUITTE le 27 juin…;vous voulez que j’pleure comme une Madeleine? »… « Vaut mieux être bête p’is heureux…, que gentil…, et malheureux ! »…, aurait peut-être dit Yvon Deschamps?…

*J’ai été (trop) HEUREUX au…Marronnier…, GRÂCE (à cause de) à vous…TOUSSS !… La RAISON principale (ouangn !) fut de MARCHER*** (parfois de TROTTINER…, quand l’effet de mes ‘’sanababitches de pilules jaunes’’---qui me rendent…gaga, gôgô, gorlô…, est dépassé), ***aller-retour, le matin…, du fin fond de la phase F (où j’reste), aux…confins des…C, et D…; au bout du monde,

quitte à me noyer (jamais !) dans…piscine, plutôt m’y rafraîchir, suite à mon…trop heureux Compostelle !...

*En chemin…, je saluais*** (ça n’en finissait plus…; « j’aurais dû les envoyer s’prom’ner toute la gang! ») ***les…C-R-O-I-S-É-S… Alors…je…C-R-O-I-S-A-I-S…

***MANON*** (j’vais continuer...de dire ‘’Bonjour Madame’’…, PARCE QUE…LORSQUE ma toilette ‘’s’ra bloquée’’…, ch’rai pas obligé d’aller à côté d’un arbre…, ou en d’sous du ‘’gros…zoizô’’), au pas militaire***, ***JESSICA (lundi et…jeudi…; on lui donne du sang…;elle nous remet du bon…sens)… ***des employés---volontairement sur mon chemin…; gentils, tousss, (*ALEKSANDRA***« comme si j’étais…Napoléon, elle a fait mon portrait, comme ça, au crayon…, à main l’vée…; pas obligée; elle---une gentille hispano-anglo- franco-québécoise…, en bleu, était assise (((2020-2021))) à l’entrée du…F…, distribuant des masques, et des renseignements, et des SOUR…, des yeux SOURiants », *BARBARA « hermosa sonrisa!»; pourquoi dire ça?, *CARLA « her…sonr… », *CLAUDIA « h…s… », *JOSÉE« sourire», *LINDA ((dé)) MARTINO « TOUJOURS LÀ ! ».… *MARIA « en bleu, seule à sa…tabl…, voiturette », *NATHALIE « pas loin d’la pharmacie; sourires », *SANDY « franche comme le…porto »),

***des résidents---à n’en plus finir (*ADELINA, *ADRIANA, *CARMEN, *DANIEL…é « solide…à quelques huitaines de mois du…100 », *GÉRARD, *GILLES, *JACQUES, *JEAN-JACQUES, *LYDIA « chaque matin de mon Compostelle, j’la croise…, heu… », *MATTEO « connaît tout l’monde »,

*MAURICE (M. Maurice Richard, fils…, résident du…F, ici, comme moi…, ne me connaît pas…; c’est normal…; mais je me frapp’rais le front sur tous les murs, si j’oubliais de signaler, ici, l’admiration…que je portais, face à ma PREMIÈRE idole (sportive)---le numéro…9 alias MAURICE RICHARD---le Père de la Révolution pas…tranquille…, avant celles ((idoles)) de Jackie Robinson---42---le Père des joueurs en…N…, Guy Lafleur---10---le Maurice numéro 2…, et Mario Lemieux---66---le Magnifique…, André Agassi… M. Maurice Richard est mort…;vive M, Maurice Richard, FILS !), *MICHEL, *MICHELINE, *PAUL, *PAULO « mon voisin, dans le…F…; m’appelle ’’capitaine’’ », *ROBERT Gagné « poignée de main (ou…poing à poing),vers 9 h. 10, à SON banc, de biais avec les poissons japonais», *SALVATORE « a quitté son taxi, et Mtl-Nord », *SERGE, *SUZANNE « m’a aidé, à…biblio; j’n’oublie pas), *SYLVIE, *VINCENZO « même prénom…; comme mon meilleur voisin-jardinier, à Ville-Émard »), *HELENA BELLA, heu…, BILLA..;une autre ‘’bella’’… *LÉOPOLD…; Parky et Charcotétaient à lui faire un mauvais parti… « Alors…, foutez-lui la paix ! »… « Mes zékeurants…, sakrezvottt kan ! »… *NELSON…, un travailleur et…marcheur…infatigable…

***des bibliothécaires, trop gentilles, qui font touttt, pour être questionnés (es)…; y devinent nos questions… (*ALPHONSE, *COLETTE Gascon (première bénévole rencontrée dans ce temple du savoir…; vive la France!), *DIANE, Mme Grenier…;*FRANCINE, *LISE la France…; la culture ancienne…; pays le plus varié d’Europe… *GINETTE…, masquée, le sosie de…*NICOLE---la boss des bénévoles «donne du temps…; l’imprimante est aussi son domaine », *ODETTE, Mme Barrière, férue de généalogie, et de la France, *GISÈLE « ch’peux pas oublier son prénom; « ma tante Gisèle (1926-2010)»), *DANIELLE SIOUI…, toute fraîche arrivée…; je tappe (26-05-2022)… ***la boutiquière---à…sourit toujours…; ça devient…demandant (*TINA),


***les dépanneurs---y vont-tu arrêter d’être gentils? Et puis, comme je tends la main pour prendre mon pain « *GINETTE, té pas obligée…! »…; *JOSÉE, *SYLVAIN,*ALIZÉ ( Ô Champs d’Alizé…), *ELLIOTT, *GISÈLE…),

***les infirmières---si tu rentres là, té faittt à l’os…; té cuit…; tu regardes *Cristina, ou *Dan…, et té rendu en Europe… « Bonjour M. Lagarde ! »…; c’est un rire, un sourire…, heu, *Stéphanie qui apparaît…; on parle de l’Ukraine, de la Roumanie, de PORCherie, heu pardon…, de PORCtine, de POUTINE alias Staline…, Hitler…ine… (*CRISTINA ‘’ZELENSKA’’, nationaliste…ukrainienne…; la CHEFFE des Anges…on peut aussi…ÉPICÉNER le mot…CHEF…; donc…CHEF… *STÉPHANIE, chaleureuse…; elle court…soigner…et sourire… *VALÉRIE (au téléphone…; me salue, de la main gauche)…; Bonjour M. Lagarde… *NIKKI « me sourit, plongée dans ses papiers », Bonjour… *NATASHA « premier bureau…,sourire éternel…; généreuse!», *PASCALE « elle, j’y en veux…; elle a osé venir à mon domicile, me relever ‘’j’m’étais r’viré d’bord…, et chuis tombé’’…;« est narfée…; elle a du…bras, la…Pascale », *LILI-ANNA « vive Simona, Nadia! », *BOUCHAÏB « à Paris, mon premier couscous…; ékeurant ! », *DAN…Buté; la roue…manie), ***

*Jeudi, le 2-06-2022, TROIS ANGES (ordre alphabétique...Cristina, Natasha, et Stéphanie) SONT VENUES, CE SOIR…, M’APPORTER…des…soins...; DE BIEN BELLES CHOSES..; merci… Le fait de se déranger est déjà TRÈS méritoire… *Le Bureau de Santé…, expression SYNONYME…, de l’INFIRMERIE (ce mot ne me dérange pas…; ce qui importe…, ce sont les…ANGES qui y sont), est l’un des endroits…du MARRONNIER…, où je me sens vraiment chez nous…; chez moi…

TELLEMENT que…lorsque j’ai à m’y impliquer…, je souhaite que personne, de ce personnel CHALEUREUX…, ne soit insulté…, si je m’adresse, ALÉATOIREMENT à quelqu’un en particulier… J’en profite, pour dire que depuis que Monsieur l’HOMONYME (à dé patates

frites tassées, et ben fromagées) fait des siennes (l’ékeurant, le sale, le poutine), je me sens…UKRAINIEN…; je fus Charlie…, Haïtien…; le suis encore…

JE SUIS…UKRAINIEN…; « DONNEZ-moi un fusil…, non, une mitrailleuse…; je vise…l’œil à…Vlad…alias…Drac…, et je ne veux pas manquer mon coup…; mon…target, ma CIBLE…, la CORNÉE…, OUI, la porte d’entrée « y s’en sortirr’a…pas, le...sanababitch ! »…

« Hey Djawk, tsou es chrrristian? »---« Heu…, oui, catholique…; but…, in the Holy Bible…, Jésus, en colère, s’est fâché…; il était en Kri…, was full fru…, outré…OUTRRRÉ, comme tu dis, Parky! »…; « Vive Volod…Zélensky ! »… ***« *Mme De (dé) MARTINO, vous avez passé une bonne nuit? »---« Bonjour mon bon Monsieur ! »...; MADAME, en bleu…, dort sûrement ici…; je la rencontre à toute…heure… ***En fin d’semaine des 3…4…5 juin 2022…, j’ai fait connaissance avec ***une nouvelle ‘’accueilleuse’’… ***MATHILDE (je lui ai peut-être appris qu’un certain Belafonte avait chanté…, Mathilda…; je suis certain que…Harry Belafonte, pour Mathilde, appartient à sa…Préhistoire musicale…, avec les Georges Guétary, André Dassary, et Tino Rossi)…, ***HELENA BILLA…,seule à sa banquette, face aux poissons aux yeux bridés…, ***NELSON…, trottinant au sous-sol, en quête de…travail…, ***LÉOPOLD…, en train de se tirailler avec Parky…le poutine…,et Charcot qui approchait ‘’Mais foutez-lui la paix, grands dieux!’’…, ***JIHAN… une (un ou UNE ? Voir Bible, Zacharie, chapitre 5…versets9 à 11) autre ANGE, au bureau d’santé…, ***GILLES, que je connaissais, de visage, depuis longtemps, calme, et serein…, à une des banquettes du…salon de Sylvain…, face aux poissons, et dos aux mini-monstres marins extérieurs… ***ARNAUD, un autre Franco, qui vient nous enrichir de ses connaissances…. ***les pharmaciennes---y font semblant d’être sérieuses---ou sérieux, *DAVID, avec son PAS RÉGULIER, et toujours à l’ HEURE, utile…fidèle, serviable, *JOSÉE, *FADY, *JESSIE, *VANESSA,


*TEREZA…la…BONNE…boss, *DANIELLE, *LINDA, *SOULAFA (au p’tit écran),*KHALED, LAYAL, *MANON) « cé dé zabeilles euzôttt…; ça bourdonne, ça travaille toujours! »…

***les deux coloratures C7…ben serviables…; voulez-vous m’expliquer comment il se fait que « elles sourient toujours! »?… (*LINDA, Le ciel bleu…sur nous… *MAUDE)…; L’essentiel, c’est d’être aimé…

« J’aurais jamais dû demander de chanter ‘’l’Hymne à l’amour’’, à Linda! »…; et, un peu plus tard, cé Maude qui nous turlutait (plusss que turluter), comme si de rien n’était…, son Essentiel… « J’ai toujours la toune ‘’Dans le CIEL’’…, ou bien ‘’L’EssenTIEL’’ dans…tête…; ben FATIQUANT ! »…; sont COUPABLES…

***la directrice-générale---cé l’bouttt du bouttt…; à va-tu arrêter de m’saluer avant qu’j’le fasse…; cé moi l’vassal (*JOCELYNE) « Une bonne fois j’vais lui dire…; j’ai dé princippp! »…,

***un directeur(y en a-t-il UN, au-dessus de LUI?) québéco-franco-nanto-breton (*MICHAËL), pas bretonnant… Simone, et moi, avons eu le ‘’coup d’foudre’’, pour la France, en 1972-73…; nous y fûmes HEUREUX… Qu’ont fait, les Français? Regardez, examinez…Michaël… La France, pour Simone et moi, c’est… *Michaël multiplié par…70 000 000… Notre année, à Alençon, fut des plus occupées, et heureuses…

Dans l’avion (le 29 août 1973) de retour « Simone, on vas-tu, une bonne fois, rencontrer un…môdit Français (expression bouche-trou, SUITE À CE QUE CERTAINS Québécois---peu nombreux…pas trop cultivés, ‘’traînent depuis des siècles ? »---« Jac (Simone a vraiment parlé…à la française, en France), si jamais on en rencontre un…, on l’saura pas…; y parlent tous, comme Alain ‘’Le Guépard’’ Delon…, Michel ‘’Vive De Gaulle’’ Debré…, Claude ‘’Le téléphone pleure’’ François! »…


Durant une année complète, scolaire…, ///***à ALENÇON---école Jean de Lafontaine---1972-73, et école Normale---un mois scolaire, ///***à LARRÉ---école élémentaire---une semaine scolaire, et ///***à ST-ÉVROULT-de-MONTFORT---école élémentaire---une semaine scolaire (Normandie), ///***à ROCHESSON---trois semaines scolaires, les Truches---classe neige, Vosges, (Lorraine)…, tous…TOUS mes étudiants ont respecté…mon accent québécois (et j’en ai tout…un !)…

La ‘’réciproque’’ existe-t-elle, pour un prof de France…, ici…au Québec? Kolisss…, Jawk, t’exagères, tabarnak!... « Vive la France…,et le Québec (quand même…pour ses nombreux…beaux côtés ! »…; si les Québécois savaient…

***les assistantes-directrices *LISON « calme, souriante, égale; ‘’babaye’’, à travers la vitre, si occupée », *ANDRÉE « ici, cé le comble du comble…;une CHAISE te saute dans…face, en entrant…; pas cave…, j’m’assieds ‘’ayoye’’ j’m’assois ‘’Bonjour M. Lagarde…; comment ça va c’matin?, *CATHERINE ‘’bon matin, Catherine’’, ‘’bonjour, une bonne fin d’semaine?’’ , *SOPHIE « loin dans l’fond, comme une belle fleur non réclamée! »…; *FRANCE (((l’infatigable et joyeuse coch… ‘’aaa…; aaatchoum !’’…; la joyeuse ‘’aaa’’…, coch…’’aaa-tchoum !’’…, ère, la JOYEUSE COCHÈRE du cheval métallique du Marronnier…, l’autobus)))…; à…course…, cheveux au vent…, au bureau d’Andrée), Plus loin, HUMBLE…, *FRÉDÉRIC, au travail… *Un ‘’p’tit’’ nouveau…, *Y. DALMÉIDA…, de Rouen, Normandie… « Salut cousin…; je suis resté 53 semaines en France, dont 95% du temps à Alençon, en Basse-Normandie…; toi t’étais dans la…Haute…, où les Anglos ont brûlé notre cousine…Jeanne! »...; on est bien sous ton toit (dans ton bureau)…; t’aurais pas…dû…, car je peux être…achalant… ***ANDREA « donde es Andrea? »...;on va être mal pris, si elle n’y est pas…; le théâtre, la télé…; « toujours occupée cette Andrea…, comme…Lucie…; entr’artistes, qui courent partout…, elles se comprennent! »…


***les agentes de sécurité…; « heille, lé bandits…, entrez ici, jusss pour woaïr, vous allez sortir, cul par-dessus tête, en calvinus ! »---« Par qui? »--« Heille, les minusss, regardez ces yeux, en haut dé masques! »… (*FRANCINE, *MICHELINE, *CÉLINE, *ÉLIZABETH, *JULIETTE), *MATHILDE…; une nouvelle « paraît k’sé une p’tite jeunesse? »...

***les locatrices (*LUCIA, d’où origine tous les déménagements de matelas… *CAROLLE…; ’’Louise, tu ensorcelles tous les garçons’’… *NANCY…, Mme McCann…, Noblesse oblige… *CÉLINE…; plus loin, tu meurs…dans l’eau…)…; « plus fortes que…LACAPITALE, LE PERMANENT, REMAX, SUTTON (d’la p’tite bière)! »...

Maintenant, vous en savez assez…; j’vous ai fait un résumé… Voici deux propositions…; CHOISISSEZ…

1…Lisez ce qui suit « vous avez pas…fini…; cé long! » …; vous conseille pas… 2…Garochez l’texte dans…ruelle…; ou bien, au verso, écrivez votre liste de… STEINBERG… « Si vous désirez sakrer vottt kamp, d’ici…, ne lisez pas le texte, ci-après…, car sachant ce que les employés font pour vous, vous ne voudrez plus quitter…; donc, par pitié, choisissez la proposition 2… La…2…; deux, due, dos, dois, doi, aba, two… *Ce qui suit (proposition *1…; vous l’aurezvoulue !)...; BONNE CHANCE !... *« Bonjour…, hola (ola)…, ciao (tchaw)…, ola* (oya)…, bunâ ziua (bounaziwa)! »…; en…cinqlangues…belles, latines…; pour dire vrai, c’est du latin magané…; ben magané, mais très BEAU…; du latin…amélioré !... À gauche, à droite…; en FRANÇAIS(((GRÂCE à toi, Caïus Julius Caesar, qui en conquérant la Gaule, en -52…, y as introduit le latin, qui s’est amélioré en FRANÇAIS…, prouvé--- découvert, la première fois, GRÂCE au texte de ces Serments, .prononcés à Strasbourg, le 14-02-842, dans un …vieux français…, par Charles le Chauve, et Louis le Germanique…, petits-fils de Charlemagne))), en ESPAGNOL, en CATALAN, en ITALIEN, en PORTUGAIS, en ROUMAIN…


*À une travailleuse---une Dame en bleu, seule à (sa table) son chariot, au lavage du plancher…, à une préposée, bénévole à la bibliothèque…, à un collègue de la phase F…, ou à une heureuse écartée du…C, ou du…D, qui cherche l’étang aux poissons…, ou la cage aux oiseaux…de *SYLVAIN…, au bout d’la maison, chez nous…, chez elle…

*Auparavant…, au bout du couloir 2F, j’avais, temporairement, quitté *SIMONE…, la laissant à ses mots croisés, et ses casse-têtes de tablette…; sa lessive, ses ustensiles, sa TENUE d’MAISON « sans cœur, j’me promène ! »… Ma femme préfère marcher à l’extérieur…, allant humer l’air frais…,au contraire de son mari…JACQUES (((JAWK, pour 80% des Québécois…; JAC, pour 100% des Français…, du 21 août 1972 au 29 août 1973, en Normandie (avec Simone)…, Alençon---la cité des Ducs!)))…, MOI…

*Je marcherais durant des heures, parcourant les couloirs…les corridors, abattant les kilomètres, précurseurs de la peut-être…prochaine marche…de santé, ou mieux, de Compostelle---malheureusement trop tard, pour moi… Elle---Simone, est née en janvier…; une Verseau…; de l’AIR… Moi, en août…; un Lion…; du FEU, comme James « cé qui lui ? »..., Jean-Martin « qui, lui ? »..., Andrée « elle ? »..., Ève-Marie « TVA ! »…, ÉRIC…Lagarde « mon fils »…, mon grand-oncle…Napoléon « Hum ! »…

*Il y a environ…une dizaine d’années, vers 2012…2013…, une gentille neurologue, de Verdun…, me CONFIA…, voulant sans doute, me faire plaisir…, un JUMEAU, un besson…; à vie…; cadeau empoisonné…; un poutine de maudit siamois… Cependant « y é pas trop chaleureux », mon jumeau siamois… « Il me pousse par terre…, me tasse sur un mur…; je n’ai plus confiance en

lui…; ça explique pourquoi j’ai une marchette…, un soutien…body ! »… Un DÉ-AM-BU-LA-TEUR…; ça fait…RICHE…

Une marchette avec des roues en…OR « Vaut mieux un ‘’gars correct ’’avec marchette…, qu’un troutku avec déambulateur! »… « Là, Yvon Deschamps, tu t’es pas forcé…ben gros! »…

On m’a même prescrit des pilules…; jaunes… « Heille, cé d’la vraie drogue!»…; comme j’dis à Andrée, Linda, ou Lison… « J’vois deux…Andrée…, deux Linda…, deux Maude…, deux Catherine…, deux Lison…; la journée va être…rofff…; deux Sophie, deux Jocelyne ! »…

*L’année avant le…verdict, nous avions vécu une semaine à Varadero… « LÉ RICHES vont en…Martinique ! »…; on entend dire…

Lors d’une visite guidée, en ville, à La Havane, la jeune guide s’obligea de me tenir le bras « She was cute? »---« Parky…, wôèyon ! »…

Durant plusieurs minutes…, mes sentiments allaient, de la honte d’être dépendant, moi…un homme…, au plaisir d’être aidé---forcé par, heu…, une bonne, charmante, et charitable personne… « Dé…fois, dans…vie…, faut s’laisser faire...; ben d’valeur! »…

*Je fouille dans mes souvenirs…; depuis les années 2001…2002…, au moins, tous mes nombreux périples, en Chine, aux…States, aux…Antilles, au Québec…, je suis certain qu’au lieu de deux personnes, nous étions trois… « Maudit Parky à marde! »…

J’avais 60…65 ans…, Jacot…,un autre Jacques…, notre filleul (30…35 ans), avions à nous prouver…, à la frappe d’un canon à balles... J’étais en bonne…shape…; ceux qui ont été sportifs, vous savez qu’à 60 ans…, on peut encore y donner une…certaine claque…; on n’est pas vieux…

*Sur un canonnage de 15 balles…,j’en ai touché, moumounement, une, ou deux…; je fus humilié…, amicalement parlant, par mon neveu, envoyant promener, les…baseballs dans les nuages… Adolescent, au Collège…, je frappais, à coups…sûrs, pour une moyenne « en

HAUT de…0, 720 »…; à…’’soft’…, comme à…’’beez’’…ball… Ce jour-là…, ce fut un moumoune…0, 133...;2 divisé par…15…

« Ô rage! Ô désespoir! Ô vieillesse ennemie! N’ai-je tant vécu que pour cette infamie! Ô cruel souvenir de ma gloire passée! »…

« Pierre Corneille…, arrête ! »… En 2003, moi un sportif…, j’ai demandé à mon…poseur de bardots, de me tenir la main, en descendant du toit du…PREMIER ÉTAGE… PIRE…; vers le tournant du siècle…, déambulant dans un pré, avec un de mes frères, et…Parky (j’en suis certain)…, j’ai demandé à mon frère de me surveiller, à la traversée d’un ruisseau de 3...4 pieds de largeur… « Ô rage! Ô désespoir! Ô honte ! »…, le ruisselet était à…sec!…

« Arrête de rire ! »---« Cé comik…, Jawk…; mets-toi à ma place, ah, ah, ah! »--« J’te lanc’rais en bas du stade Olympique! »---« Tu peux monter jusque…là? »---« Parky! »---« Fais pas ton p’tit Mad Dog Vachon…; tu vas échapper ton 2 par 4…, ah ah! »…

« Parky, viens ici…que j’te présente! »…; inutile de l’appeler…, il est, et sera toujours avec moi…; « Jusqu’à la fin de mes…jours ! »…

*JAMES (tiens tiens…; un autre…Jacques !) PARKINSON (1755-1824) est né à Londres…, un 11 avril…; un Bélier…; du feu… En 1817, âgé de…plus de 60 ans, James découvrit, en gros, le chemin…, le cheminement…conduisant à la maladie de… Parkinson…, sans la nommer… Ce neurologue anglais alias docteur James Parkinson n’a JAMAIS connu la formidable odyssée de son patronyme…, PARKINSON…

Adon…extraordinaire…, l’année suivant l’année du décès de James…, un certain…* *JEAN-MARTIN CHARCOT (1825-1893), naissait, à Paris, un 29 novembre…; un Sagittaire…; du feu, comme James Parkinson, moi-Jacques Lagarde, Napoléon, Maurice Richard; cinq grands…hommes!...; au moins…4…


Aussi neurologue…, Jean-Martin…, vers 1870 (James était décédé depuis plus de 45 ans), ayant continué, améliorant les ‘’trouvailles’’ de James…, attribua et donna le nom de Parkinson« à ceux qui veulent devenir SHAKER, dans un bar! »---« Parky, arrête de niaiser! »… Parky est vieux…; il aura 267 ans, le 11 avril prochain (2022)… Gentil garçon…, doc (toubib) Charcot (197 ans, le 29 novembre 2022) aurait pu…s’attribuer la gloire, l’honneur de porter le flambeau de ce mortel trouble, ce gâchis du cerveau, ce…gériboire de…mal…, qui, en soi, ne fait pas…mal…, mais, aussi pire…, te déséquilibre pour toujours « ON A TOUJOURS ENVIE de TOMBER ! »…

« Djawk…,rrr’tiens-tôé! »---« Parky, à quel âge veux-tu mourir, hein ? »---« Djawk…, si je mourrrir…, tsous meurrr aussi…; ah, ah! »…

Vous m’enlevez la p’tite pilule jaune, et je suis…cuit…; fait à l’os !... Donc, nous n’aurons jamais le…CHARCOT (tout en l’ayant…pareil) …, mais OFFICIELLEMENT le…PARKINSON…

*Parky, c’est le…nickname, le surnom que je donne à mon siamois. Étant LION « à moi, Comte, deux mots ! », et ayant affaire à deux autres signes de FEU (James et Jean-Martin, ainsi que…Ève-Marie, Napoléon, Andrée, Maurice Richard, Éric Lagarde), c’est le seul côté…positif que je vois dans cette aventure…

Simone est Verseau…d’ascendance…Lion…; donc…un peu d’FEU…

Aîné…de 8…, je fus CHANCEUX, dans la vie…, et, malgré ce CHARCOT, cet abominable…PARKINSON, handicapEUR---tremblotEUR---hésitEUR…, je me suis programmé ‘’shaker’’…HEUREUX…

« Vaut mieux être handicapé et heureux que… handicapé et malheureux! », Yvon Deschamps…comme?...

*Tellement de jeunes…, sont nés infirmes, handicapés que je ne puis me plaindre…; ma première sérieuse hospitalisation---ma hanche, date de 2014, alors que j’avais…76 ans… À l’automne qui suivit, nous partions, Simone, moi et…Parky…, pour 27 jours, en Chine…; *SINORAMA…


Nous marchâmes, en wing…, en wang…, sur la grande Muraille…, et dans les mystérieux Temples---pleins d’encens…, levant haute, ma hanche (ce qui n’aidait pas à mon ÉQUILIBRE!), à chacune des entrées de porte de ces constructions à seuil de 10’’---au moins, de hauteur…; à Pékin…


Jaloux de ma guérison (hanche)…, Parky s’est amusé « maudit méchant…; un vrai…Poutine ! », à me faire…presque trébucher, s’a Grande Muraille…, à me faire…presque tomber su’l’plancher glissant (maudite merde!) d’une toilette à la turque!…


*Je remercie ma MÈRE…, une…Boileau (((famille originaire de l’Île Bizard---dont le pionnier-de l’île…, se nommait PIERRE ‘’Bouleau’’---Bôëllo---originaire de Malansac, dans l’Morbihan---à…2…, 3…, 4 menhirs, couchés, de chez Mickaël…, à Nantes))), qui nous a procuré une bonne SANTÉ…; à nous…8…; gènes…ékeurants!...


« CÉ LONG TON TEXTE! »---« J’te l’avais dit; ben bon pour tôé ! »…


*« Sais-tu ça, Parky, que…c’est d’ta faute si chuis ici…, au MARRONNIER? »---

« Té malheureux? »---« Parky, je suis heureux, mais, parodiant Yvon… ’’VAUT…MIEUX…VIVRE---ÔTÔNÔME---DANS…MON…VERSAILLES-SUR-

RUELLE (à Ville-Émard)…, que

quand même…HEUREUX VASSAL dans notre MARQUISAT du bonheur, le Marronnier (à Vimont)’’! »…

« J’me suis fait volontairement vassal HEUREUX du Marronnier! »…


Un merci spécial à Stéphanie, fille de M Lagarde, et M Lagarde, lui-même, pour ce partage. Nous garderons de beaux souvenirs de vous.